logo-economienet

Blogs (68)

mercredi, 02 octobre 2013 09:54

Incompréhension du marché de l'or 02/10/2013

Écrit par
      A la suite de chaque chute brutale du cours de l'or, les mêmes interprétations déferlent sur internet :      • il y a pénurie d'or physique     • il y a envolée de la demande et des primes     • les investisseurs dans l'or papier ne demandent pas de livraison physique     • il y a dichotomie entre or physique et or papier   Ce discours n'a pas changé depuis 1983, et reflète l'incompréhension du marché des futures par le grand public, plus réceptif à des interprétations conspiratives qu'à faire l'effort de comprendre la réalité. Regardons tous ces arguments un à un :   Y a-t-il pénurie d'or ?   Si on regarde les gros sites de vente américains, et donc les plus grands sites de vente au monde, tout est disponible, il n'y a pas de rupture de stock sur aucun produit. Sur l'argent métal, il peut parfois y avoir rupture sur la Silver Eagle, comme en 2008. Mais il s'agit de la Silver Eagle, la pièce d'argent métal la plus demandée au monde. Il n'y a jamais eu rupture de stock sur les barres commerciales de 1000 onces. Il n'y a donc jamais eu de rupture sur l'argent métal. Concernant les primes qui 'explosent', encore une fois, je ne vois pas cela sur ce que je consulte. Les primes sur la pièce d'or la plus demandée au monde, la Gold Eagle, sont de l'ordre de 3-4%, ce qui ne représente pas une 'explosion', mais une prime absolument habituelle. Celui qui…

Vidéos similaires

mercredi, 25 septembre 2013 15:10

Crash du Dow Jones de 90% : pas possible 25/09/2013

Écrit par
Beaucoup de gens parlent d'un prochain/imminent crash des marchés boursiers de 90%. L'argument principal est celui d'une répétition du crash de 1929. Pour qu'un scénario puisse se répèter, il faut que les principaux paramètres se ressemblent. Ce n'est pas le cas aujourd'hui. En 1929, le dollar était sous un standard or, et donc posséder des dollars c'était l'équivalent de posséder de l'or (ou presque). Donc pour quelqu'un qui en 1929 souhaitait se protéger de l'Etat et du secteur privé, l'accumulation de dollars papiers représentait la meilleure solution. On a alors assisté à une liquidation des titres boursiers pour du dollar. Prenons la situation aujourd'hui: Le dollar papier n'est plus sous un étalon or, les bons du Trésor ont le statut de réserve, et la dette atteint des records. Un passage massif vers le dollar entrainerait une montée des Bons du Trésor. Comme aujourd'hui ces bons se négocient avec des rendements proches de zéro, cela signifie que ces rendements passeraient en négatif. Une autre différence importante entre aujourd'hui et 1929, c'est qu'à l'époque l'Europe était en dislocation, mais pas les Etats-Unis. Aujourd'hui, la crise de la dette va toucher les Etats-Unis et l'Europe, pas l'Europe seulement comme en 1931. Cependant, les Etats-Unis étant le cœur de l'Empire, ils seront le dernier domino à tomber. Si on considère maintenant :   - que le pouvoir d'achat des devises est en baisse   - qu'on est en pleine crise de la dette et qu'il est impossible de repayer cette dette      - que les législations occidentales…