logo-economienet

Economie Net

Economie Net

Ce site a pour but d'éduquer le public francophone sur les fonctionnements économiques. Je suis arrivé a la conclusion que le système éducatif public ne donne aucune éducation financière et très peu d'esprit critique.

URL du site internet: http://www.economienet.net
samedi, 15 mars 2014 16:13

Mise à jour sur l'or 15/03/20014

 
Dans cet article, on va essayer de voir si l'augmentation de l'or est le résultat de la fin du marché baissier qui a commencé en 2011.

Depuis Janvier 2014, l'or ne fait que monter non stop, même pas un retracement. Donc cela fait presque 10 semaines que l'or monte sans avoir pris de pause.
 
Screen_shot_2014-03-15_at_17.28.56.png
 
Est-ce que l'argent métal se comporte de la même façon ? Non.
 
L'argent métal a retracé 50% et ne montre pas la même force que l'or. Il est aujourd'hui plus bas qu'en Février 2014, alors que l'or ne l'est pas.
 
Screen_shot_2014-03-15_at_17.04.04.png
 
Est-ce que le pétrole se comporte de la même façon que l'or ? Non.
 
Screen_shot_2014-03-15_at_17.07.31.png
 
Si on regarde le pétrole, on devrait aussi le voir bouger dans la même direction que l'or, mais ce n'est pas le cas. Le pétrole est en train de baisser depuis une dizaine de jours alors que l'or monte.
 

Donc ce qu'on voit ici c'est que l'or monte, alors que l'argent métal est mou, et le pétrole baisse. Ces 3 matières premières ont l'habitude de bouger ensemble.

Parallèlement, on voit l'Euro monter, malgré sa situation structurellement hyper fragile, l'affaiblissement économique de l'Europe, et la prochaine confiscation des comptes bancaires de l'Eurozone. Bien sûr, il y a de nombreuses forces déflationnistes en jeu en Europe, mais elles ne semblent pas suffisantes pour expliquer une telle montée de cette devise depuis Février 2014.
 
Screen_shot_2014-03-15_at_17.18.14.png

Il semble que la crise en Ukraine soit à l'origine de cette montée de l'or. La montée de l'or et de l'Euro, en même temps que la baisse du pétrole, pourrait suggérer qu'il s'agit d'oligarques russes qui cherchent à sortir du dollar et des Etats-Unis. Leurs options sont plutôt limitées car ils ne sont certainement pas intéressés par le rouble. Les alternatives liquides rapidement accessibles sont l'Euro et l'or.

Donc mon hypothèse est que cette montée n'est que le résultat d'oligarques qui cherchent à sortir du dollar au cas où les Etats-Unis devaient prendre des sanctions contre les russes.

Est-ce que cette montée va continuer ?
 
On est en train de se rapprocher de la résistance en béton 1420-1520 dollars pour l'or. Pour pénétrer ce niveau, après 10 semaines de hausse non stop, il faut vraiment qu'un gros évènement ait lieu. Mon opinion est qu'un tel évènement a très peu de chance d'avoir lieu, car le pétrole est en train de baisser (ce qui ne montre aucune crise sérieuse imminente).

Par ailleurs, cela fait plusieurs années que je parle du risque de liquidation massive des stocks d'or des pays occidentaux quasi tous en faillite. Il n'y a pas mieux que ce niveau, 1420-1520, pour commencer à liquider sérieusement.
 
De plus, en 2011, c'est après 12 semaines de hausse continue que l'argent métal a dégringolé de 50 là 32 dollars. On en est à 10 semaines de hausse pour l'or aujourd'hui, et on se rapproche de la méga résistance de 1420-1520. Cela donne encore un maximum de deux semaines pour que 'quelque chose' se passe, dans un sens ou dans l'autre, et cette chose ressemblera à une panique.
 
 
 
 
Dans cet article, on va comparer l'or, l'argent métal, le platine et le palladium. L'analyse sera graphique et non pas fondamentale.

J'ai de sérieux doutes sur la pertinence de l'analyse fondamentale pour juger de la valeur d'un investissement. Les raisons sont nombreuses, mais la principale est qu'il n'est pas possible d'identifier à l'avance les facteurs fondamentaux qui affectent/affecteront le prix.
 
L'analyse graphique sur de longues périodes de temps permet de voir des tendances, ainsi que des différences de comportement entre les métaux.
 
Screen_shot_2014-02-20_at_16.29.30.png
 
Ci-dessus sont superposés les cours de l'or, de l'argent métal et du platine depuis 2002. On voit que les performances haussières de l'or et de l'argent métal ont été très proches sur 12 ans (2002-2013), alors que celle du platine a été médiocre sur la même période.
 
Screen_shot_2014-02-20_at_20.22.06.png
 
En comparant les maximums de 2008 à ceux de 2011, on voit que cette sous-performance du platine est visible encore une fois. L'or est 90% plus haut, l'argent métal presque 150% plus haut, mais le platine est presque 10% plus bas.
 
Si l'on compare le cours actuel au maximum de 2008, on est au-dessus pour l'or, au même niveau pour l'argent métal, mais on est bien en dessous pour le platine.

Le platine est décidément le plus faible de ces 3 métaux depuis 2009 jusqu'à présent.

Concernant le palladium, on a tendance à l'associer au platine. Mais comme on va le voir ici, le comportement du palladium semble différent de celui du platine.
 
Screen_shot_2014-02-20_at_20.24.17.png
 
Le graphique ci-dessus correspond au cours du palladium depuis 2002. On voit qu'on avait atteint un maximum à près de 550 dollars en 2008, qui a été cassé en 2010, pour faire de support en 2011 et en 2012.

On remarque aussi que le palladium est aujourd'hui à moins de 10% en dessous de son maximum de 2011, alors que l'or a baissé de plus de 30% et l'argent métal de plus de 60%.

Le cours du palladium n'est pas non plus sous une résistance formidable, comme pour l'or à 1430-1530 dollars, et l'argent métal à 26 dollars.

L'oblique rouge dessinée sur le graphique ci-dessus a fait de plafond depuis 2011 et semble contenir le cours du palladium. Une cassure de cette oblique pourrait relâcher énormément d'énergie qui propulserait le cours bien plus haut, bien au-delà du maximum de 2011.

Cette analyse me fait penser qu'on risque de voir le palladium entrer en marché haussier bien avant l'or ou l'argent métal qui sont pour le moment capturés en dessous de très puissantes résistances.
samedi, 08 février 2014 15:26

L'or proche d'un break-out? 08/02/2014

 
 
Dans le dernier article intitulé « Début d'une grosse chute sur l'or », l'argument principal avancé pour défendre le scénario baissier était le false break en journalier le 27/01/2014.
 
Screen_shot_2014-01-27_at_20.58.22.png
 

Le biais baissier a été ensuite renforcé en hebdomadaire par un signal de retournement (semaine du 27/01/2014).
 
 
Screen_shot_2014-02-08_at_16.31.39.png
 
Il devenait alors probable de voir une baisse la semaine du 02/02/2014. Cependant, l'or n'a non seulement pas craqué mais a en plus récupéré les pertes de la semaine précédente.
 
A l'heure actuelle, je vois 2 scénarios :

      1- Continuer la correction et rapidement atteindre les 965-1000 dollars
      2- Casser dans les prochains jours la résistance à 1267 dollars et monter jusqu'à 1430-1480 dollars

Si le scénario 2 se produit, est-ce que la correction qui a commencé en 2011 est terminée ?
 
Cela me paraît peu probable, parce qu'on n'a pas encore vu de rinçage. Pour le minimum final, il faudrait :

      1- atteindre un niveau 'choc', qui serait le niveau des 1000 dollars, à partir duquel les 'experts' annonceraient qu'on va vers les 700 dollars, et les mines fermeraient en série.
      2- continuer dans une fourchette de 1080-1430 pendant encore 18 mois, jusqu'à épuisement psychologique de ceux qui sont investis.
 
 
Variable importante à prendre en compte
 
Depuis une trentaine d'années, les guerres étaient 'sportives'. Elles consistaient en des conflits qui opposaient :

       a) une armée organisée dont la force de frappe est formidable à des nébuleuses désorganisées, hétéroclites, hautes en testostérone, pauvres en technologie etc (USA vs Iraq, URSS vs Afghanistan, Israel vs Hamas et OLP, etc)
       b) des bandits locaux (Congo, Somali, Mali, etc)

A partir de maintenant, on rentre dans une autre phase de l'Histoire. Les guerres sportives à la télé vont disparaitre. Les conflits pourront être suivi en regardant directement par la fenêtre.

Nous sommes désormais dans une phase où des guerres entre armées organisées deviennent possibles, et une phase où les Etats (quels qu'ils soient) voient leur population comme l'ennemi (exemple ici).
 
Est ce que c'est cette variable qui a récemment redressé le cours de l'or ? Est ce que c'est l'Ukraine..?


 
Vendredi dernier (24/01/2014), l'or avait cassé à la hausse une résistance importante. Ceci a conduit de nombreuses personnes à déclarer que la correction était terminée et que l'or allait reprendre à la hausse.
 
Screen_shot_2014-01-27_at_21.42.53.png
 

Il y avait cependant d'importants signes que cette cassure était probablement du pipeau.

D'abord, si on prend l'indice XAU des compagnies minières, on voit qu'il n'a rien cassé. Habituellement, c'est le XAU qui précède l'or. Cela n'a pas été la cas cette fois-ci.
 
Screen_shot_2014-01-27_at_21.38.49.png
 
 
De plus, depuis 2001, l'argent métal anticipe aussi les mouvements de l'or. C'est l'argent métal qui casse à la hausse avant un mouvement haussier, et qui casse a la baisse avant un mouvement baissier (vrai jusqu'à maintenant mais il n'est pas garanti que ce comportement continue). On voit dans le graphique ci-dessous que l'argent métal n'a rien cassé à la hausse la semaine dernière.
 
Screen_shot_2014-01-27_at_20.23.01.png
 
 
Le comportement du XAU et de l'argent métal signifiait que la cassure de l'or à la hausse était probablement un false break. On voit aujourd'hui que c'est le cas.
 
Screen_shot_2014-01-27_at_20.58.22.png
 

Un false break conduit généralement a un changement de tendance car il piège de nombreuses positions qui se voient obligées d'être clôturées. Comme on est en hausse depuis mi-décembre, on devrait maintenant baisser.
 
La plupart des experts ont déclaré que les plus bas sur l'or, l'argent métal et les compagnies minières avaient été atteints. Le consensus dans cette déclaration est en soi un excellent indicateur du contraire.
 
Une autre indication que le minimum final n'a pas été atteint est la formation d'un minimum plus bas en Décembre 2013 qu'en Juin 2013 sur le XAU, alors que le minimum était presque exactement le même sur l'or (voir graphiques plus haut). Cette divergence nous suggérait que l'or à 1180 dollars était encore surévalué par rapport à ce que jugait le libre marché.

Les minimums ou maximums majeurs sur les compagnies minières et les métaux prennent la forme de spike (extension du cours vers le haut ou vers le bas). On n'a pas encore vu un tel spike sur l'or, l'argent métal ou les compagnies minières. Est-ce que le false break d'aujourd'hui va amorcer une capitulation et former un spike?
mercredi, 02 octobre 2013 09:54

Incompréhension du marché de l'or 02/10/2013

 
 
 
A la suite de chaque chute brutale du cours de l'or, les mêmes interprétations déferlent sur internet :

     • il y a pénurie d'or physique
     • il y a envolée de la demande et des primes
     • les investisseurs dans l'or papier ne demandent pas de livraison physique
     • il y a dichotomie entre or physique et or papier
 
Ce discours n'a pas changé depuis 1983, et reflète l'incompréhension du marché des futures par le grand public, plus réceptif à des interprétations conspiratives qu'à faire l'effort de comprendre la réalité.

Regardons tous ces arguments un à un :
 
Y a-t-il pénurie d'or ?
 
Si on regarde les gros sites de vente américains, et donc les plus grands sites de vente au monde, tout est disponible, il n'y a pas de rupture de stock sur aucun produit.

Sur l'argent métal, il peut parfois y avoir rupture sur la Silver Eagle, comme en 2008. Mais il s'agit de la Silver Eagle, la pièce d'argent métal la plus demandée au monde. Il n'y a jamais eu rupture de stock sur les barres commerciales de 1000 onces. Il n'y a donc jamais eu de rupture sur l'argent métal.

Concernant les primes qui 'explosent', encore une fois, je ne vois pas cela sur ce que je consulte. Les primes sur la pièce d'or la plus demandée au monde, la Gold Eagle, sont de l'ordre de 3-4%, ce qui ne représente pas une 'explosion', mais une prime absolument habituelle. Celui qui paie plus que cela est simplement en train de se faire avoir.
 
L'or papier du Comex
 
Pour expliquer les chutes, certains parlent de centaines de tonnes vendues sur le marché papier. Il est étrange qu'on n'interprète pas les hausses de la même façon.

Un spéculateur sur les futures fait le même gain qu'il soit short et l'or baisse de 100 dollars, ou qu'il soit long et l'or monte de 100 dollars. Et bien sûr qu'il ne cherche pas la livraison physique, il ne fait que parier sur la direction que va prendre le cours de l'or.

Il faut bien comprendre que celui qui est short –celui qui vend un contrat sur les futures doit le racheter pour clôturer sa position. Même si cela peut paraitre évident, il y a toujours 1 contrat vendu pour 1 contrat acheter, et aussi bien le vendeur que l'acheteur ont des contrats à levier (pas seulement le vendeur).

Si quelqu'un vend de l'or qu'il n'a pas (naked short), il court le risque de devoir l'acheter plus cher pour clôturer sa position. Et donc, si le marché devient haussier, clôturer un short, revient à acheter, ce qui pousse le marché encore à la hausse.

Il est absurde de dire que les shorts poussent le métal à la baisse. Tout dépend dans quelle direction le marché se dirige. Un short qui se trompe, c'est un acheteur. On a vu cela cette année avec le Dow Jones, qui a continué de monter, poussé par les shorts qui cloturaient leurs positions. C'est la raison pour laquelle les marchés haussiers finissent en bulle: tout le monde devient acheteur jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'acheteur. A ce moment, la moindre pression de vente devient dévastatrice.

Maintenant parlons de position short sur les futures. Elle est principalement détenue par des spéculateurs, mais aussi par des hedgers.

Prenons cet exemple pour comprendre comment on hedge :

Je pense produire 100 onces d'or dans 1 an. Mon coût de production est de 1000 dollars par once. Mon objectif est un profit de 20%. Le cours est de 1200 dollars par once aujourd'hui. Donc je vais prendre un contrat SHORT de 100 onces livrables dans UN an. De cette façon, quel que soit le cours de l'or dans un an, tant que j'ai produit 100 onces, je me serais fait un profit de 20%.
Si le cours est de 1500 dollars aujourd'hui, c'est encore mieux, je vais shorter à partir de 1500 dollars.
Si le cours est de 1000 dollars aujourd'hui, je vais probablement pas produire, ou produire à perte si les coûts de fermeture et réouverture d'une mine sont plus élevés.
 

Sans le marché papier, il ne pourrait pas y avoir de hedgers. Sans la capacité de hedger une matière première pour une livraison future, pourquoi les producteurs devraient prendre le risque de se lancer dans des projets de 5-10 ans s'ils sont à la merci du cours?

Sans le spéculateur et tous les produits dérivés, il ne pourrait y avoir de liquidité dans le marché de l'or. Cette liquidité permet de réduire le spread (la différence entre le cours d'achat et de vente) et faire croitre ce marché. Combien de gens s'intéresseraient à ce marché aujourd'hui si le cours de l'once à la vente était de 1200$ et celui à l'achat de 800$ ?

Les produits financiers à levier à terme reflètent la maturité d'un marché (et d'une civilisation). Ils permettent l'optimisation des investissements dans les années à venir. Grace aux futures, un agriculteur peut savoir à l'avance s'il sera plus profitable en plantant du blé ou du mais. Ceci permet aussi de limiter les surproductions / sous-productions sur des matières premières.

Le marché des métaux précieux ne reprendra pas sa hausse tant que le charlatanisme est le courant idéologique majeur d'interprétation des mouvements du cours. Il faudra que le cours se comporte d'une façon à éliminer toutes les mains faibles et à décrédibiliser tous les soit-disants 'experts', qui très souvent ne sont pas autres que des vendeurs d'or. (Voir article sur les conflits d'intérêt).
 
Il faudra que l'or tombe à 965$, ou qu'il oscille pendant encore 2 ans entre 1100 et 1400$, jusqu'à épuisement mental des mains faibles. Le meilleur scénario serait une chute à 965$, cela éliminerait la majorité des mains faibles, et chaque hausse ultérieure serait remise en question, ce qui pousserait le marché vers le haut grâce aux shorts.

Sans utiliser aucune boule de cristal, j'avais déjà posté plusieurs vidéos sur ce site avant la chute d'Avril 2013, avertissant d'une faiblesse sur le métal. La vidéo ci-dessous par exemple avait été postée en Janvier 2013.
 
 
 
Beaucoup de gens parlent d'un prochain/imminent crash des marchés boursiers de 90%. L'argument principal est celui d'une répétition du crash de 1929.

Pour qu'un scénario puisse se répèter, il faut que les principaux paramètres se ressemblent. Ce n'est pas le cas aujourd'hui.

En 1929, le dollar était sous un standard or, et donc posséder des dollars c'était l'équivalent de posséder de l'or (ou presque).

Donc pour quelqu'un qui en 1929 souhaitait se protéger de l'Etat et du secteur privé, l'accumulation de dollars papiers représentait la meilleure solution. On a alors assisté à une liquidation des titres boursiers pour du dollar.

Prenons la situation aujourd'hui: Le dollar papier n'est plus sous un étalon or, les bons du Trésor ont le statut de réserve, et la dette atteint des records.

Un passage massif vers le dollar entrainerait une montée des Bons du Trésor. Comme aujourd'hui ces bons se négocient avec des rendements proches de zéro, cela signifie que ces rendements passeraient en négatif.

Une autre différence importante entre aujourd'hui et 1929, c'est qu'à l'époque l'Europe était en dislocation, mais pas les Etats-Unis. Aujourd'hui, la crise de la dette va toucher les Etats-Unis et l'Europe, pas l'Europe seulement comme en 1931. Cependant, les Etats-Unis étant le cœur de l'Empire, ils seront le dernier domino à tomber.

Si on considère maintenant :
   - que le pouvoir d'achat des devises est en baisse
   - qu'on est en pleine crise de la dette et qu'il est impossible de repayer cette dette  
   - que les législations occidentales se dirigent clairement vers la confiscation de l'or physique, et que le marché de l'or est trop petit pour absorber les énormes liquidités qui cherchent à se protéger
   - que désormais les banques peuvent directement et légalement pomper des comptes de leurs clients dans presque tous les pays occidentaux
   - que le destin de chaque fond de pension occidental sera la nationalisation ou la faillite (à cause de la manipulation vers le bas des taux d'intérêts sur les bons du Trésor)
   - que l'immobilier (logement, pas le commercial ou l'agricole) est surévalué, qu'il est déjà la cible d'encore plus de taxes, et qu'il n'est pas possible de faire bouger une maison d'un pays à l'autre
   - que l'art et les pierres précieuses sont des secteurs trop petits pour les gros capitaux
 
alors le seul secteur, qui est suffisamment gros et liquide pour absorber le cash qui cherche un refuge, c'est le marché boursier américain.

L'idée d'un crash boursier de 90% est absurde : on ne peut pas simultanément s'enfuir des bons du trésor et y aller, ou simultanément ne pas vouloir rester en cash et vouloir liquider ses actions pour rester en cash.
 
Dans les deux ans à venir, le marché boursier américain va très probablement exploser vers le haut. Ce ne sera pas le résultat d'un dynamisme économique, mais celui de la recherche d'un refuge.
Voici des extraits d'une vidéo uploadée début Janvier 2013 pour les abonnés du site portant sur les risques de correction sérieuse sur l'or. Fondamentalement, tout indiquait que l'or était en position de faiblesse (pas d'histoires de JPM etc).
 
samedi, 20 avril 2013 20:18

Chute de l’or – Avril 2013

L'or a récemment dégringolé. De nombreux blogs et autres ont expliqué la dégringolade par toute sorte de conspiration. Pourtant, dans ce cas-ci, il n'y en avait aucune.
 
Cela fait presque 2 ans que l'or montrait des signes de faiblesse. Le niveau des 1500 dollars avait été testé à 3 reprises, mais chaque rebond n'avait pas réussi à faire de nouveau maximum. Ce niveau n'allait pas être testé indéfiniment : le 12 Avril, l'or a clôturé en dessous de 1500 dollars. Il fallait alors s'attendre à une capitulation du marché. Le niveau de 1430 dollars ne pouvait pas retenir les cours.
 
Le marché est une 'machine du temps', qui prévoit ce que doivent être les cours dans l'avenir. Si aujourd'hui je vends le litre d'eau à 1 dollar, et je sais qu'un cyclone s'approche, je vais commencer à vendre mon litre à 2 dollars avant que le cycle n'arrive. Si aujourd'hui je suis dans l'œil du cyclone et je vends mon litre à 10 dollars, et je sais que dans 2 jours le cyclone sera éloigné et qu'il me reste encore un stock important d'eau, je vais réduire mes prix alors que je suis encore dans l'œil du cyclone.
 
Parmi les arguments avancés pour expliquer la chute de l'or, certains ont parlé de la vente par Chypre de son or. Les quatre ou cinq tonnes de Chypre ne sont vraiment pas le volume qui va faire bouger le marché. L'information clef dans cette nouvelle n'était pas le volume d'or que Chypre allait vendre, mais que Chypre avait été obligée de vendre son or.
 
Ceci nous fait entrer dans une toute autre dimension : il n'y aucune intention de reforme en Europe, la boule va continuer de rouler jusqu'à percuter le mur. Le système sera maintenu coute que coute jusqu'à l'implosion.
L'implication pour l'or c'est que les Etats européens, quasi tous en banque route après 40 ans de marxisme, vont finir par liquider leurs stocks d'or pour maintenir les retraites, le clientélisme électoral, l'Etat policier et les aventures militaires.
 
Le marché de l'or a donc pris en compte ces ventes qui vont probablement avoir lieu dans les mois à venir. L'or n'a donc pas encore terminé sa chute. Il faut que toutes les mains faibles quittent ce marché afin de le raviver.
 
Beaucoup d'investisseurs dans les métaux sont aujourd'hui très déçus. La plupart d'entre eux prennent leurs informations de la part de gens qui vendent de l'or ou des newsletters sur l'or. Même si certains vendeurs peuvent être honnêtes, on peut s'attendre à ce que la majorité ne dise rien en cas de nouvelles baissières sur l'or. Malheureusement, la majorité des vendeurs désinforme, et cette désinformation est la source de renseignement de la majorité des investisseurs.
 
On est responsable de ses décisions qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Celui qui n'a pas vu cela venir doit travailler le sujet davantage s'il/elle s'y intéresse vraiment. Et celui qui a vu cela venir et a préféré rester en métal, c'est peut-être qu'il/elle préfère temporairement perdre 50% de la valeur de son métal, que de finir comme un épargnant chypriote.
 
 
(S'abonner ici pour voir l'interview complete de 30 minutes, autrement des extraits sont dans la vidéo en bas de la page)
 
Jim Rickards a plus de 30 d'expérience sur les marchés financiers. C'est le Directeur General de Tangent Capital. Il conseille des personnes très fortunées, ainsi que la CIA et le Pentagone entre autres. C'est l'auteur de "Guerres Monétaires"

Dans cette interview, les points abordés sont :

- Présentation du livre « Currency Wars »
- Inflation globale à venir, et risque d'anéantissement financier des personnes
- Exercices de guerre financière par le Pentagone
- Guerre financière contre l'Iran, et résultats
- Stocks d'or des Etats-Unis (est-ce qu'ils existent ?)
- Or non-alloué
- Or Européen stocké aux Etats-Unis (est-ce que les européens le reverront ?)
- Confiscation de l'or privé
- Positionnement de la Chine et de la Russie
- Droits de Tirage Spéciaux Vs Or, et implications sur les libertés individuelles
- Comment est-ce que la personne moyenne pourrait se protéger des planificateurs centraux?
Etc etc etc
 
Voici une interview exclusive avec Jim Rogers, l'une des personnes que j'admire le plus (cela se voit à peine dans la vidéo! ☺ ).
En plein dans ses exercices sportifs, Jim nous éclaire sur les points suivants:
- De quoi Jim Rogers est-il le plus fier?
- Pourquoi émigrer en Asie ?
- Quelle sera la prochaine grande puissance ?
- Sophistication économique de la Russie vs. la Chine
- Evolution de la Russie et des ressources naturelles de Sibérie
- Où conduit la planche à billet ?
- Perte des libertés individuelles et économiques
- Qu'est ce qui attend l'Euro?
- Défaut de paiement du Royaume-Uni et autres
- Afrique : des raisons d'être optimiste ?
- Conditions qui conduisent à la prospérité
- Secteurs les plus prometteurs dans les 10 ans à venir
- Pays les plus prometteurs dans les années à venir
- Que peut faire la personne moyenne pour se protéger et protéger ses économies?
 
La vidéo est sous-titrée en français.