logo-economienet

Economie Net

Economie Net

Ce site a pour but d'éduquer le public francophone sur les fonctionnements économiques. Je suis arrivé a la conclusion que le système éducatif public ne donne aucune éducation financière et très peu d'esprit critique.

URL du site internet: http://www.economienet.net
dimanche, 08 février 2015 21:15

Gold 08/02/2015

 
Vendredi dernier, le 06 Février 2015, l'or a décroché. Ceci confirme que le maximum de cette vague de hausse sur l'or a bien été atteint le 22 Janvier 2015. L'argent et le XAU avaient atteint leur maximum le 21 Janvier 2015.
 
Screen_shot_2015-02-08_at_22.20.29.png
 

Sur ce blog, début Novembre 2014, il avait été estimé que cette vague de hausse finirait le 21 Janvier 2015.
 
Vague de baisse confirmée

Le 21 Janvier 2015 a donc commencé une vague de baisse. Celle-ci devrait nous emmener vers un nouveau minimum sur la semaine du 20 Avril 2015 selon mon modèle.
 
Sur le graphique en Dollars, il y a une série de niveaux qui pourraient faire de support temporaire, sur lesquels on pourrait observer un rebond.
 
Screen_shot_2015-02-08_at_22.08.05.png

En prenant le graphique de l'or en Euros, on a bien vu qu'il s'agissait d'une bulle. L'explosion d'une bulle est habituellement rapide et nous emmènerait en quelques jours vers le niveau du break out, qui correspond exactement au niveau psychologique de 1000 Euros. On devrait à ce niveau voir un rebond important de 2 à 3 semaines, avant de reprendre à la baisse jusqu'à la semaine du 20 Avril 2015.
 
Screen_shot_2015-02-08_at_21.56.42.png
 

Je donne exceptionnellement de l'importance au cours de l'or en Euros car cette dernière vague de hausse n'a été poussée que par une dislocation partielle de l'Euro.
 
Cette vague pourrait ouvrir le chemin vers la cassure des 1000 dollars avant la fin de l'année, ce qui permettrait d'établir la fin de ce marché baissier à entre 600 et 850 dollars d'ici l'année prochaine.
 
 
Il a été écrit sur ce blog que la date du 21 Janvier 2015 pouvait être une date importante de retournement sur les métaux.

Même s'il est encore un peu tôt pour confirmer qu'il s'agit d'un point de retournement majeur, les compagnies minières et le silver ont fait un maximum le 21/01/2015. Quant à l'or et au platine, le maximum a été fait le 22/01/2015, soit un jour plus tard, avec des variations minimes par rapport au 21/01/2015: moins de 3$ pour l'or et moins de 1 dollar pour le platine.
 
Fin de vague de hausse pour l'argent et le platine

L'argent a connu le 29/01/2015 un véritable décrochage, avec une chute de presque 7%, cassant ainsi un support majeur. A ce stade de la vague de hausse, il faudrait une énergie importante pour pouvoir recasser cette résistance 
à 17,00 -17,50 dollars.
 
Screen_shot_2015-01-31_at_12.58.57.png
 
Si on regarde le graphique en mensuel, on voit qu'il y a une autre résistance à 18,70 dollars qui à ce stade semble insurmontable.
 
Screen_shot_2015-01-31_at_13.07.04.png
 
Donc même si on réussissait à remonter au dessus des 17,50 dollars, la hausse s'arrêterait à moins de 18,70 dollars.

Ceci me fait conclure que pour le silver, la vague de hausse est très probablement terminée, et que le maximum a bien été atteint le 21/01/2015.
 
Le platine s'est comporté comme le silver, il a décroché le 29/01/2015 à l'approche d'une résistance majeure à près de 1300 dollars, a cassé un support à 1245 dollars, et a fermé en dessous de ce niveau.

Donc même conclusion pour le platine, la vague de hausse est très probablement terminée, et le maximum a été atteint le 22/01/2015.
 
Screen_shot_2015-01-31_at_13.03.14.png
 
 
Screen_shot_2015-01-31_at_13.05.22.png
 
Gold
 
L'or a aussi connu une chute majeure le 29/01/2015 mais a récupéré toute la baisse le lendemain. Il n'y a pas de confirmation de fin de vague de hausse sur l'or à ce stade, mais le silver et le platine ont l'habitude d'anticiper les chutes sur l'or.

Si l'or a fait un maximum de vague le 22/01/2015, on pourrait voir un minimum se former la semaine prochaine vers 1220 dollars, semaine du 02/02/2015, un rebond sur la semaine du 09/02/2015, pour ensuite reprendre à la baisse.
 
Screen_shot_2015-01-31_at_15.41.26.png

Selon mon modèle, si on considère qu'il a marché sur la date de retournement de Janvier, ceci devrait nous emmener vers un minimum sur la semaine du 20 Avril 2015. Idéalement, on atteindrait 1044 dollars pour la semaine du 20 Avril 2015.
 
Screen_shot_2015-01-31_at_15.48.36.png
 
Euro

L'Euro continue sa désintégration. Ce fiasco est la n-ième illustration de ce que donne le planning centralisé.

Idéalement on devrait atteindre la parité Euro-Dollar pour Juin 2015.
 
Screen_shot_2015-01-31_at_15.55.48.png
 
La dernière opération de la Banque Centrale Européenne avec l'impression de 1000 milliards d'Euros montre à quel point les politiciens sont déconnectés de la réalité. Ils pensent que changer des taux d'intérêt est suffisant pour rétablir la confiance dans le système et pousser les gens à emprunter, dépenser et investir.

La surtaxation, la sur-régulation et la chasse à l'évadé fiscal (=aujourd'hui n'importe quelle personne qui dépense moins que ce qu'elle gagne) ne sont même pas considérées comme causes du manque d'initiative dans le privé.

Les taux d'intérêts aussi bas ne sont en train de conduire qu'à une seule chose : destruction des épargnants et des fonds de pension. Comme je le répète depuis plus d'un an, et pour encore quelques années, le Dollar US et le marché boursier américain sont les seuls refuges faciles d'accès pour n'importe quel investisseur.
 
"Euro plus faible bon pour les exportations"

L'argument répété tout le temps est qu'un Euro plus bas favorise les exportations. Si tous les pays de la planète raisonnaient de cette façon ils pourraient donc tous être exportateurs nets en dévaluant suffisamment leur devise...

En terme de compétitivité, la solution viable avec résultats positifs immédiats est la réduction drastique des taxes, ce qui permet de réduire le cout du travail et former du capital.

Bien sûr, ceci voudrait dire que les légions de parasites au pouvoir en Europe devraient prendre la porte, mais ceci n'aura lieu qu'après des dislocations majeures qui conduiront à une situation insurrectionnelle (pour fin 2016 – début 2017) ou à une guerre majeure en 2017-2018.

La guerre est le joker de l'Etat pour canaliser le mécontentement populaire vers un ennemi étranger ou une minorité intérieure.
 
Dow Jones

Le Dow Jones est en train de passer par une période de range trading. La tendance haussière est toujours en place. Le premier support majeur est à autour de 16300 dollars, le suivant à 15500 dollars.
 
Screen_shot_2015-01-31_at_16.06.05.png
 
 
 
mardi, 20 janvier 2015 21:35

Gold 20/01/2015

 
Dans l'article du 8 Novembre 2014, suite au premier signal hebdomadaire de hausse qui a constitué le début de la vague haussière actuelle, j'avais dit que selon mon modèle cette vague se terminerait la semaine du 19/01/2015 et le jour le plus important était le 21/01/2015.
 
Nous y sommes. A voir si mon modèle marche ou pas sur ce coup.
 
L'or en Bulle
 
Le comportement de l'or est depuis quelques jours en mode 'bulle' surtout si on regarde le graphique en Euros (ci-dessous). La hausse est verticale et sans retracement.
 
Screen_shot_2015-01-20_at_23.03.11.png
 

La bulle est confirmée par l'enthousiasme beaucoup plus limité qui touche le silver et les compagnies minières.
 
Indicateur CNBC
 
L'un des meilleurs indicateurs baissiers sur un marché, ce sont les nouvelles haussières que racontent les chaines « d'informations ».

Depuis Vendredi 16/01/2015, CNBC n'arrête pas de faire des reportages très haussiers sur l'or comme on peut le voir sur leur site internet.
 
L'or va monter à 1500 dollars avant Avril
Screen_shot_2015-01-20_at_22.17.37.png
 
 
2015 l'année du gold! (d'après un 'top' analyste)
 
Screen_shot_2015-01-18_at_14.58.59.png
 
 
Gold, le trade sûr
 
Screen_shot_2015-01-18_at_15.26.44.png
 
Votre premier trade de la semaine: le GDX
 
Screen_shot_2015-01-18_at_15.28.08.png
 

Comme hier Lundi 19/01/2015 était férié aux Etats-Unis, toute la pression d'achat depuis Vendredi 16/01/2015 s'est accumulée sur aujourd'hui.

Maintenant que les médias s'y sont mis pour confirmer que l'or est 'un trade sûr' à la hausse, il faudra bien observer la violence de la chute.
 
Il y a deux niveaux techniques à observer: 1/ un false break sur le niveau qu'on a cassé aujourd'hui (en rouge) 2/ un rebond contre la trendline majeure (en bleu).
 
Screen_shot_2015-01-20_at_23.10.25.png
 
Positions

A titre informatif, je suis toujours short ABX, NEM et GLD. Je fermerai ces positions à 1230$ si le maximum de cette vague est inférieur ou égal à 1310 dollars.
 
 
 

Mais quelle journée, waw!!! J'ai fini par penser qu'elle n'allait jamais se terminer!!!
 
On va passer en revue le Franc Suisse, l'Euro et l'or.
 
Franc Suisse
 
La grosse nouvelle aujourd'hui a été la cassure du peg EURCHF. Après plus de 3 ans de planning centralisé et de fiasco continu, la Banque Centrale Suisse s'est enfin rendue compte que sa politique ne marchait pas, et a abandonné l'idée de défendre le peg.

Comme toute expérience étatiste, les preneurs de décision ne sont pas personnellement affectés par leurs politiques, la facture très salée va passer au contribuable suisse.

Ce même contribuable qui a peut-être voulu être très prudent en investissant son épargne dans des compagnies comme Nestlé ou Novartis, et s'est retrouvé 10% plus pauvre entre le moment où il s'est réveillé ce matin et ce soir où il va essayer de se rendormir.

On ne peut dire qu'une seule chose à la BNS, un grand BRAVO!
 
Screen_shot_2015-01-15_at_22.15.10.png
 
Il est intéressant de noter ici que les initiatives populaires suisses n'ont pas porté sur des points fondamentaux comme pour ou contre le peg (qui a couté des centaines de milliards de Francs Suisses), ou pour ou contre l'abandon du secret bancaire.

Parmi les initiatives pour lesquelles les Suisses sont allés voter ces dernières années, on trouve « Halte à la surpopulation», une initiative bidon faite par des écologistes qui comme d'habitude pensent qu'ils ne font pas partie de l'excès de population. Heureusement, la raison l'a emporté, les Suisses ont voté contre le retour de Pol Pot.

'Peak Helvetia' pour 2015

Comme le reste de l'Europe occidentale, la Suisse semble devenir de plus en plus dysfonctionnelle depuis près de 25 ans. L'abandon du secret bancaire est en train de détruire le secteur financier et tout ce qui y est associé.

Ce pays a essayé de se remodeler comme centre de stockage de données, mais la confiance n'est plus dans l'équation vu la facilité du gouvernement suisse à fournir n'importe quelle information.

La stabilité suisse n'existe plus. Même en essayant de sauter de l'Euro-Titanic avec la dernière chaloupe à bord, il semble que la Suisse sera aspirée par le naufrage de l'Euro et de l'Europe.
 
eurotitanic.jpg

Par ailleurs, le secret bancaire a permis à la Suisse d'éviter de se faire envahir, en permettant entre autres aux politiciens non-suisses de gérer leurs fortunes. Ce même secret a aussi permis à des centaines de milliers de personne de se refaire une vie ailleurs et survivre des boulversements politiques (Russie, Espagne, France, Allemagne etc). Cette option n'existe plus aujourd'hui, et par conséquent, la vague destructrice qui est en train de déferler sur l'Europe le sera beaucoup plus que durant la Grande Dépression car il n'y a plus d'endroit pour protéger son capital.

On aurait pu terminer sur une note positive en parlant de chocolat, mais avec 'Ebola' en Afrique de l'Ouest, on ne sait pas ce qui se passera avec le cacao...

S'il y a conflit militaire en Europe d'ici 2 ou 3 ans, la Suisse n'en sera pas immune cette fois-ci.

Euro-Titanic
 
euro_titanic.jpg

Encore un clou dans le cercueil de ce zombi avec le peg EURCHF qui a cassé.
 
Il y a des gens qui pensent que s'ils ont la dette en Euro de tel pays, ce sera mieux que tel autre pays, et qu'ils récupèreront quelque chose au bout du compte. En général, ce qui est récupéré est proche de zéro, il n'y a qu'à voir ce lien sur ebay pour en être convaincu.
 
Gold
 
Comme mentionné dans l'article précédent du 13/01/2015, on se rapproche d'un point de retournement pour la semaine prochaine (s'il devait avoir lieu), idéalement 1275 dollars pour le 21/01/2015. J'avais donné cette date début Novembre 2014.

On a vu aujourd'hui une mini-bulle sur l'or, amorcée par la cassure du peg eurchf. Il s'agit d'une bulle car ni les compagnies minières, ni le silver n'ont réussi à faire de nouveaux maximums. L'imminence de la correction sur l'or se compte donc en quelques jours grand max.
 
Screen_shot_2015-01-15_at_23.46.47.png

Le cours est aujourd'hui monté jusqu'au haut du canal dessiné ci-dessus, et au pip près, a rebondi vers le bas. Ceci me fait penser qu'on a probablement fait le maximum à 1268 dollars sur cette vague de hausse de presque 3 mois.

Si on clôture demain vendredi 16/01/2015 en dessous du maximum majeur précédent la vague de hausse à 1250 dollars (en rose sur le graphique), alors 1268 dollars sera probablement le maximum sur cette vague.

Trade short ou couverture

Ceci n'est pas une invitation pour suivre les trades ci-dessous, mais c'est à titre informatif seulement.
 
J'ai acheté aujourd'hui des options put sur Newmont et Barrick, expiration en été, en dessous des cours actuels. J'ai choisi ces deux compagnies parce que je les ai trouvées les plus aptes à se casser la figure si le cours de l'or devait tomber.

Sur Barrick, le support majeur à 12,50 dollars fait désormais de résistance. Il faut retourner 25 ans en arrière pour trouver un support à maximum 7,50 dollars. Je ne sais pas si ca vaut quelque chose comme support.
 
Screen_shot_2015-01-15_at_23.13.50.png
 
Newmont, un autre dinosaure qui va nulle part depuis 25 ans, se trouve dans une position technique encore plus délicate. On est juste en dessous d'une résistance majeure, loin d'un support majeur, et contre une oblique majeure.
 
Screen_shot_2015-01-15_at_23.17.47.png
 
 
 
Il ne reste plus qu'à attendre la semaine prochaine et enjoy the ride!   ;-)
 
 
 
D'abord, bonne année à tous, j'espère que vous avez tous passé de bonnes fêtes de fin d'année en famille.

Passant aux métaux, voici une mise à jour comme on se rapproche de la semaine du 19/01/2015, date de retournement rapportée dans les articles depuis début novembre (article du 08/11/2014)
 
Toujours en marché baissier

La question qui revient toujours, c'est si on a fait le minimum. La réponse est clairement NON.

Sur l'or on n'a que des hauts de plus en plus bas, et des bas de plus en plus bas.
 
Screen_shot_2015-01-13_at_11.02.15.png
 

Une autre indication du marché baissier, c'est la faiblesse du silver par rapport à l'or. C'est à peine s'il arrive à suivre l'or. En marché haussier, lors d'un mouvement de hausse, le silver augmente beaucoup plus que l'or.

Le graphique ci-dessous montre des barres plus faibles pour le silver que pour l'or. Il montre aussi qu'on est en dessous d'une résistance majeure sur le silver alors qu'on est au dessus de cette résistance sur l'or, signe important de faiblesse.
 
Screen_shot_2015-01-13_at_10.09.30.png
 
 
Situation similaire sur le platine, encore moins performant que l'or, et bloqué en dessous d'une résistance majeure (cf graphique ci-dessous en mensuel).
 
Screen_shot_2015-01-13_at_11.06.03.png
 

Imminence d'un retournement à la baisse

Le mouvement de hausse qu'on a vu hier Lundi 12 Janvier 2015 sur des compagnies minières a été plutôt fort. Certaines ont atteint +15% en intraday avant de corriger de presque 50%.

Les vagues haussières se terminent en général par une hausse rapide, similaire à ce qu'on a vu hier.

Le GDX est au niveau de résistance majeure de 22 dollars (mentionnée dans l'article du 18/11/2014), et la vague de hausse a maintenant 11 semaines. Il est peu probable qu'elle s'etende à plus de 12 semaines.
 
Screen_shot_2015-01-13_at_11.11.37.png
 
 
De plus, le pétrole continue dans sa chute, le prochain support majeur est à 41 dollars .
 
Screen_shot_2015-01-13_at_11.28.41.png

Comme expliqué dans les articles du 03/12/2014 et 11/12/2014, le capital n'a d'autre alternative que le marché boursier US et le Dollar. Il est vraiment important de lire ces articles et comprendre le processus d'implosion dans lequel on se trouve.
 
Niveau technique à suivre sur l'or
 
1275 dollars pour le 21/01/2015
 
Screen_shot_2015-01-13_at_11.21.25.png
 

Prochaine date de retournement

Si on reprend à la baisse avant la semaine prochaine, la vague de baisse devrait nous emmener à la semaine qui se termine le 24/04/2015 selon mon modèle.

Le prochain support majeur se trouve autour des 1050 dollars. Celui-ci devrait casser avant la fin de l'année avec l'avènement de dislocations majeures en Europe, surtout en France, qui pourraient conduire à la liquidation des stocks d'or des banques centrales européennes.
 
 

Déficit budgétaire, dette hors de contrôle, assouplissement quantitatif (quantative easing), banques insolvables, etc. ne sont que quelques uns des arguments présentés pour expliquer le scénario de baisse ou d'effondrement du dollar.

Ces arguments ne voient le Dollar que sous l'angle national américain, et ignorent complètement le contexte hors Etats-Unis. Ils ne peuvent donc conduire qu'à des conclusions erronées.

En pratique, la valeur d'une monnaie ne dépend pas seulement de ce qui se passe à l'intérieur du pays d'émission de cette monnaie, mais dépend aussi de tout ce qui se passe à l'extérieur de ce pays.

Ceci est surtout valable pour le Dollar des Etats-Unis en raison de son statut de monnaie de réserve et de monnaie des échanges internationaux.

En cas de difficulté, le 'gros capital' (big money) n'a aucun autre choix à part s'enfuir vers le dollar et le marché financier américain. Ce sont les deux seuls marchés suffisamment gros pour absorber un afflux massif de capital. (voir Possibilité de hausse exponentielle du Dow Jones).

Pourquoi le gros capital s'enfuirait-il vers le Dollar ?

Dislocation de l'Euro
 
euro.png

L'Euro est de constitution fragile. Il existe une banque centrale européenne, mais chaque pays de la zone euro peut émettre de la dette nationale en euros qui a valeur de monnaie de réserve dans les banques européennes. Comme les pays de l'UE ne sont pas égaux, les euros ne sont pas créés égaux non plus, d'où la fragilité.

Afin que l'Euro survive, les différentes dettes nationales devront être unifiées. Bien sûr, une telle décision aurait de très importantes implications, surtout en terme de souveraineté nationale (ou ce qui en reste).

A ce stade de dislocation de l'Euro, il est difficile d'imaginer que les dettes puissent être unifiées sans effondrement sérieux de cette devise.

Une crise de confiance sur l'Euro est automatiquement haussière sur le Dollar.
 
Confiscation des comptes bancaires de la zone Euro
 
confiscation.png
 
Comme si les problèmes structurels de l'Euro ne suffisaient pas, le FMI n'a pas caché son idée de confiscation de 10% des comptes de la zone Euro en prenant exemple de Chypre.

Il semble que cette idée ait été bien reçue par les dirigeants européens qui tendent aujourd'hui à voir l'argent de leurs citoyens comme le leur. On est désormais en stade avancé d'exécution de l'opération de confiscation.

Si cette opération est finalisée, et tout indique jusqu'à présent qu'elle le sera, la confiance dans le système monétaire européen en souffrirait énormément.

Il faut bien comprendre que l'Euro est avant tout un projet politique (fédéralisation de l'Europe) et non économique. Il sera donc fait le 'nécessaire' pour le maintenir aussi longtemps que possible.
 
Bien sûr, le capital va essayer de trouver refuge avant de se faire prendre par des bureaucrates. Le marché boursier américain et le dollar en seraient encore une fois les premiers bénéficiaires.
 
Troubles financiers et géopolitiques
 
Lors de la crise de 2008, le marché a voté : le Dollar Index – qui mesure la force du dollar contre un panier de monnaies - est passé de 70 à 90. Le dollar est la devise universelle vers laquelle tout le monde se réfugie en cas de crise.
 
Le marché perçoit les problèmes en dehors des Etats-Unis comme beaucoup plus sérieux que les problèmes à l'intérieur des Etats-Unis. Cette perception n'est pas prête de changer.
 
La montée du dollar et le ralentissement économique global sont en train de faire baisser les cours du pétrole, accélérant ainsi l'implosion du monde arabe, de l'Iran, du Venezuela et surtout accélérant l'affaiblissement de la Russie.
 
L'Etat russe sera obligé de prendre une posture beaucoup plus belligérante en Europe, car il justifiera l'affaiblissement économique national par les sanctions occidentales. Que cette excuse soit justifiée ou pas, peu importe.
 
Acceptation des dollars
 
S'il y a une devise qui est acceptée partout dans le monde, c'est le Dollar. Dans de nombreux pays par exemple, les prix sont affichés en dollars américains, que ce soit dans les vitrines de magasin pour s'acheter des chaussures, ou sur des sites d'annonces immobilières etc
 
Screen_shot_2014-12-11_at_16.21.18.png

Annulation de billets
 
Un autre facteur que la plupart des gens ignorent est que les billets de dollars n'ont jamais été annulés. On peut toujours aujourd'hui utiliser un billet émis en 1930 aux Etats-Unis.
 
index.jpg
 
On notera qu'il existait des billets de 10'000 dollars, quand le dollar valait presque 100 fois ce qu'il vaut aujourd'hui. Les temps ont changé...
 
Dans le reste du monde les billets sont constamment annulés et remplacés pour bien contrôler la population.
 
Que devrait faire un sud-américain par exemple si ses billets d'Euros n'étaient plus valables et qu'il doive se rendre en Europe dans les 30 jours pour les changer ?
 
Ce problème ne s'est jamais présenté avec les dollars, et donc, il n'y a pour le moment aucune raison de ne pas continuer à sauvegarder son épargne en dollars.
 
Les trafiquants de substances dites illégales ont eux aussi bien compris cette caractéristique du dollar dans la gestion de leurs affaires.
 
Dettes en dollars contractées par des étrangers
 
Avec la montée de la dette publique américaine depuis les années 1970, l'idée s'était répandue que les Etats-Unis rembourseraient leur dette avec un dollar dévalué.
 
Par conséquent, pourquoi ne pas s'endetter aujourd'hui en dollars, et dans 20 ans, rembourser une fraction du principal de l'emprunt (mesuré en termes de pouvoir d'achat) ?
 
C'est sur cette idée que toute la planète s'est lancée dans un endettement effréné en dollars. Ce phénomène ne s'est pas limité aux Etats-Unis, aux Etats d'Amérique latine et autres, mais s'est étendu jusqu'au simple individu en dehors des Etats-Unis pour des prêts immobiliers par exemple.
 
L'autre raison principale des dettes en dollars contractées par des étrangers, est que la dette est internationalement plus acceptée si elle est en dollars plutôt qu'en pesos ou roubles par exemple.
 
Ces dettes sont l'équivalent d'une position short monumentale sur le dollar (position de vente à découvert), une position qui devra être tôt ou tard clôturée, faisant ainsi monter le dollar.
 
Mais plus le dollar monte, et moins il y a des chances que cette dette soit payée, et encore moins en période de ralentissement économique.
 
Un défaut sur une dette en dollars hors Etats-Unis a un effet déflationniste : une dette massive non remboursée réduit la masse monétaire de dollars.
 
Forces déflationnistes
 
L'une des principales forces déflationnistes en jeu actuellement est le résultat de la chasse à « l'évadé fiscal ».
 
Le capital, par crainte d'être confisqué pour payer le train de vie des politiciens, se cache : on observe par exemple un écroulement de 50% de la liquidité depuis 2008.
 
Une autre force déflationniste est la taxation, qui atteint dans certains pays européens un niveau esclavagiste: plus de 58% aujourd'hui.
 
Ceci pousse le capital à ne pas être investi car le risque de non rentabilité devient trop élevé. On est donc dans une situation où il est peu probable de voir autre chose qu'un affaiblissement économique.
 
Implication sur l'or

Le cours de l'or en dollars peut tomber de façon vertigineuse en 2015 ou début 2016, pouvant atteindre moins de 600 dollars l'once.
 
D'abord, une hausse vertigineuse du dollar mettrait la pression sur toutes les matières premières, y compris l'or.
 
Ensuite, des tentatives désespérées seront faites pour soutenir l'Euro dans sa chute. L'une d'entre elles sera la vente massive des stocks d'or des banques centrales européennes. Le rapatriement en cours des stocks de certains pays européens facilitera la liquidation qui pourra suivre.
 
Ce n'est que lorsqu'on observera les premiers craquements sur le dollar que l'or commencera à monter.
 
On peut d'emblée s'imaginer la possibilité d'un véritable massacre des compagnies minières pour 2015, avec l'or atteignant un cours bien en dessous de son coût de production.
 
Conclusion
 
La valeur du dollar ne peut pas être jugée uniquement sur la base des actions de la Réserve Fédérale et du gouvernement américain. La dimension internationale de cette devise ainsi que les dislocations mondiales, sont les facteurs déterminant sa valeur sur le moyen terme. Dans le contexte mondial d'aujourd'hui, le Dollar est de facto la devise universelle.
 
Dans les 6 à 18 mois à venir, en prévision des dislocations en Europe en particulier mais aussi au Japon, on pourra très probablement observer une montée vertigineuse du dollar.
 
Ceci rendra la dette américaine plus difficile à repayer, et c'est seulement alors que l'on risquera de voir les premiers craquements du dollar.
 
Dans une période où les Etats confisquent les comptes bancaires en Europe, il est raisonnable de considérer que d'autres actions de ce genre vont suivre sur d'autres actifs.
 
Une montée du dollar et une montée de la bourse américaine offriraient un levier double pour l'investisseur européen.
 
Si vous avez aimé l'article, please click 'like' ou 'tweet' ci-dessous.
 

Il y a un peu plus d'un an, j'expliquais qu'un crash du marché boursier US n'était pas possible dans les conditions actuelles. Depuis la publication, le Dow Jones a augmenté de plus de 20%. Il est important de lire cet article avant de continuer avec celui-ci.

Est-ce que le Dow Jones est en mode 'bulle' ?

Un point qu'on entend de partout depuis plus de deux ans c'est que le Dow Jones est dans une bulle car cela fait 6 ans maintenant qu'il monte sans arrêt, et qu'on devrait donc s'attendre à un crash massif.

D'un point de vue graphique, la courbe ne montre aucune formation de bulle. Le cours s'est déplacé dans un canal depuis 2008, et a augmenté d'une façon ordonnée. Il n'y a pas de bulle.

Screen_shot_2014-12-03_at_11.00.41.png


On voit qu'on est aujourd'hui en train de forcer le haut du canal, ce qui peut avoir deux résultats :
     1- corriger vers le bas de canal
     2- exploser par dessus du canal

Changement des règles du jeu

Il faut bien comprendre que les règles du jeu ont changé.
 
La plupart des analystes s'accrochent sur l'analyse fondamentale pour expliquer qu'on se trouve dans une bulle, et prédisent une correction sérieuse vu la situation économique mondiale et la montée des conflits.

Ces analystes ignorent le point le plus important : on se trouve dans une crise des dettes des Etats.

Le problème aujourd'hui n'est pas la valeur du Dow Jones, mais où placer son argent.

Prenons cet exemple : Monsieur MM est multimilliardaire en cash, qu'elles sont les options qui lui sont ouvertes pour placer son cash ?

S'il va à la banque et demande le retrait d'un milliard de dollar, il va probablement se faire arrêter pour blanchiment d'argent, évasion fiscale, et tous les nouveaux crimes inventés depuis quelques années pour mieux racketter la population.
 
S'il achète de l'or avec ses milliards, il se retrouvera presque dans la même situation que précédemment, et il court le risque de confiscation du métal. En plus, il n'est pas judicieux de mettre des grandes sommes dans un marché encore baissier et un marché aussi petit.

S'il achète de l'immobilier comme l'ont fait de nombreuses grandes fortunes à Londres cette année, il court le risque de se faire surtaxer rien que pour la possession d'un bien au nom de la 'justice sociale'. En plus, il ne peut pas transporter l'immobilier d'un endroit à l'autre.

Il reste deux secteurs suffisamment liquides pour absorber des milliards de dollars d'un coup : le marché des bons du Trésor et le marché boursier.

MM ne va certainement pas acheter des bons du Trésor, parce qu'il a bien compris qu'on est dans une crise de la dette souveraine. La nature de l'Etat est d'emprunter sans aucune intention de rembourser. Il est intéressant de noter que malgré cette constance de l'Etat en matière de non remboursement, il y a toujours des gens prêts à prêter leur épargne à cette organisation.

Il ne reste que le marché boursier.

Mais quel marché boursier choisir ?

Il faut que MM choisisse un marché qui ne risque pas d'être dysfonctionnel pour trois raisons principales : liquidité, devise et guerre.

Raisonnons par élimination.

Comme MM est multimilliardaire, il doit trouver un marché qui puisse absorber ses milliards et où il ne risque pas la confiscation.
 
Donc dans ce cas, on peut éliminer la Russie ou la Chine pour risque de confiscation, et éliminer le Canada, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, Israel, et autres petits marchés qui ne sont pas en mesure d'absorber de gigantesques liquidités.

Il ne reste plus que les Etats-Unis, l'Europe, et le Japon.

En Europe, la devise utilisée est l'Euro. Celui-ci est structurellement instable, et inspire de moins en moins confiance même parmi les plus dupes.
 
Sans oublier le rêve paneuropéen qui est en train de tourner au véritable cauchemar depuis quelques années.

Il suffit de voir ce qui se passe en Grèce. Ce pays est devenu le laboratoire des politiques européanistes depuis 4 ans. La police y est devenue une force de terreur et de racket (voir vidéo ici). La même évolution est en train d'avoir lieu en Espagne et en France.

A ceci, s'ajoute le risque de guerre sur le continent européen. Pour le moment, l'européen moyen pense que la guerre n'a lieu qu'à la télé et croit cette bêtise comme quoi l'Etat le protège.

On observe depuis un an comment les 'leaders' européens sont en train de tout faire pour provoquer la Russie dans un conflit armé.

De plus, le Frankenstein islamiste, crée par les services occidentaux, semble être désormais hors de contrôle.

Et enfin, on sait que les Etats utilisent les guerres pour détourner l'attention de l'échec de leurs politiques, et canaliser la colère des peuples ailleurs que vers l'Etat.

Donc on peut éliminer l'Europe comme marché boursier pour risque de conflit et d'implosion de l'Euro.

Concernant le Japon, on voit comment la Chine le provoque depuis deux ans. Est-il temps de passer à la caisse pour le Japon et payer pour les crimes qu'il a commis avant la Seconde Guerre Mondiale ?

En cas de guerre avec la Chine, le Japon n'a que les Etats-Unis pour le défendre. Mais les Etats-Unis attaqueront-ils le plus grand acheteur de bons du Trésor américain ?

On peut donc éliminer le Japon, et il ne reste plus que les Etats-Unis comme marché boursier.

Les Etats-Unis ne sont pas envahissables militairement, possèdent la devise des échanges internationaux, et le dollar n'a pas de concurrent aujourd'hui.


usmilitarymight.jpg

Donc en tant que multimilliardaire, il ne reste à MM que le marché boursier US dans lequel investir.

Pourquoi la hausse du Dow Jones est loin d'être terminée

On peut ajouter d'innombrables arguments haussiers sur la bourse américaine :
    - taux d'intérêts négatifs en Europe (=forme de confiscation)
    - risque d'explosion au Moyen-Orient (qui ferait fuir le capital de Dubai par exemple)
    - législation FATCA qui fait qu'il est devenu quasi impossible pour un citoyen américain d'investir à l'étranger
    - autosuffisance énergétique des Etats-Unis grâce à la révolution du gaz de schiste
    - etc etc etc

Mais le véritable gros argument qui va pousser le Dow Jones et le Dollar vers le haut à part le risque de faillites bancaires, c'est la nationalisation des fonds de pension pour payer la dette.

Les Etats-Unis aujourd'hui n'ont pas la marge de manœuvre qu'ils désirent en terme d'aller en guerre quand ils en ont envie. On a vu cela avec la Syrie il y a 2 ans. La raison principale c'est que ceux qui leur achètent la dette (Chine et autres) étaient contre attaquer la Syrie.

La fortune des fonds de pensions US s'élève à 17 trillions de dollars. La dette US s'élève à 17 trillions de dollars.
 
Et voilà !
 
01212013_Obama_magic_article.jpg
 

C'est l'évolution naturelle des choses de nationaliser les fonds de pension dont une grande partie est en dette souveraine.

On peut donc s'imaginer qu'avant de finir avec rien pour beaucoup d'investisseurs, on verra un flux massif de capital des fonds de pension vers la bourse US.
 
La nationalisation aura probablement lieu en Europe et au Japon avant les Etats-Unis.
 
Risque de nationalisation de la bourse
 
La question qu'on peut se poser c'est si on ne risque pas la confiscation des actions boursières.

Tout est possible, mais si ce scénario a lieu, on est en mode révolution bolchévique, ou retour au Moyen Age, et donc les gens seront plus préoccupés à savoir comment manger que de se demander ce qui s'est passé avec leurs titres sur Apple ou Google.

Conclusion

La crise de la dette souveraine pousse les Etats à être plus belligérants envers les Etats étrangers et envers leur population.

Dans cette phase, le gros capital n'a aujourd'hui aucune autre alternative que les Etats-Unis et le Dollar.

Le maximum du Dow Jones sera atteint juste avant l'implosion des Etats.

Le Dow Jones n'est pas en train de monter malgré la crise de la dette, mais à cause de la crise de la dette.
 
Celui qui espère recevoir 'sa' retraite, n'a pas plus de 3 ans pour penser au plan B, quel que soit le pays.
 
Le retour à un Moyen Age est une possibilité. Nous vivons la fin du socialisme, et il reste encore à savoir si 150 ans de cette doctrine destructrice vont causer un pull back civilisationnel ou un crash civilisationnel.
 
 
World_Africa_Roman_Ruins___Sbeitla___Tunisia___Africa_008879_.jpg
 
 PS: Si vous avez aimé l'article, please click 'like' ou 'tweet' ci-dessous.
 
lundi, 01 décembre 2014 20:28

Hausse du Gold 01/12/2014


Dans la mise à jour du 30/11/2014 on avait parlé d'une hausse sur cette semaine ou la suivante, tant que le dollar ne continuait pas son ascension.
Sur la seule journée d'aujourd'hui, on a observé une véritable explosion haussière, presque 70 dollars entre minimum et maximum.
 
Screen_shot_2014-12-01_at_22.03.23.png

Cette hausse s'explique par l'accumulation des positions shorts prises vendredi dernier dans l'attente du refus officiel de l'initiative populaire helvétique du dimanche 30/11/2014. Ces shorts ont été clôturés aujourd'hui.

Il semble que toute la pression d'achat venait de ces shorts, et que désormais les seuls acheteurs seront des longs.
 
Sous-performance des compagnies minières

J'avais acheté des actions sur des compagnies minières jeudi et vendredi dernier, en jouant sur un rebond cette semaine. Jusqu'à l'ouverture de la bourse de New York aujourd'hui, j'avais pensé avoir touché le Jack Pot !

A l'ouverture, à ma grande surprise, les actions n'étaient que de 2 à 3 % plus élevées que la clôture de vendredi, alors que l'or avait augmenté de 4 à 5%.
 
D'habitude il faut compter 1,5 à 2 fois la hausse du métal sur les compagnies minières.
 
Il m'a fallu attendre la fin de la journée pour clôturer mes positions avec un profit qui a servi principalement à payer les frais de transaction.
 
Dans le graphique ci-dessous on voit comment le GDX et le silver (en gris) ont sous-performé l'or (en jaune).
 
Screen_shot_2014-12-01_at_22.10.07.png
 
 
Pourquoi les compagnies minières ont-elles sous performé ?

J'ai posé la question à un ami expert en métaux. Son interprétation était que la demande est pour de la matière, et que désormais l'investissement dans les compagnies minières n'était plus à l'ordre du jour.

Selon lui, c'est cette demande de physique en préparation de l'implosion à venir qui explique cette divergence entre métal et compagnies minières.

Même si j'accepte la possibilité de surperformance des métaux par rapport aux compagnies minières dans la phase d'implosion qu'on va peut-être connaître d'ici 1-3 ans, je m'accroche toujours à l'idée que les compagnies minières anticipent les métaux.

Ainsi, la hausse très médiocre d'aujourd'hui par rapport à l'or n'est que le signal d'un effondrement très sérieux du cours des métaux dans l'avenir proche.

Vente de stocks d'or des banques centrales
 
Pour ceux qui me suivent depuis un moment, j'ai souvent mentionné la possibilité que les banques centrales se mettent à vendre leur or, surtout qu'elles ont l'habitude de le faire quand le métal est au plus bas, comme en 1999-2001.

En plus aujourd'hui, les Etats qui possèdent le plus d'or, sont dans leur écrasante majorité en banqueroute : France, Espagne, Italie, Etats-Unis, et dans une certaine mesure la Suisse à cause des actions catastrophiques de sa banque centrale avec le peg EURCHF.

Il est possible que la Suisse commence à vendre son or, comme conséquence du référendum sur l'or.

L'initiative populaire suisse sur l'or portait sur les points suivants :
    - Les réserves d'or de la Banque nationale suisse sont inaliénables
    - Elles doivent être stockées en Suisse
    - La Banque nationale suisse doit détenir une part importante de ses actifs en or. La part de l'or ne doit pas être inférieure à 20%

Presque 80% des suisses ont voté contre cette initiative.

Comme souligné par Martin Armstrong dans cet article , le 'non' suisse signifie qu'on risque de voir le contraire de l'initiative: la banque centrale helvétique peut désormais faire ce qu'elle a envie de son stock d'or, et d'autres banques centrales suivraient. Ceci pourrait pousser l'or à 630 dollars.

La liquidation des stocks d'or des banques centrales occidentales ne semble plus être aujourd'hui une possibilité, mais tend de plus en plus à devenir une inévitabilité. Il faut donc se préparer à ce scénario.
 
samedi, 29 novembre 2014 23:46

Semaine du 24/11/2014 Gold - 30/11/2014

 
Suite à la grosse chute des métaux et des compagnies minières le vendredi 28/11/2014, nous allons passer en revue quelques points mentionnés dans les articles précédents : Relation Gold-Pétrole, Divergence Gold-XAU, Montée du dollar etc

Relation Gold-Pétrole

Dans l'article du 14/11/2014, on a vu depuis quelques semaines que l'or ne suivait pas le pétrole : le pétrole baissait et l'or montait. On avait alors parlé du risque de voir l'or rejoindre le pétrole si celui-ci continuait à la baisse. Il semble que ce soit le scénario qui a eu lieu vendredi 28/11/2014.
Ce qu'on a observé sur le pétrole cette semaine est une véritable capitulation.
 
Screen_shot_2014-11-30_at_00.52.38.png
 

On remarquera aussi que Novembre est le 5e mois consécutif de chute. En 2008, la chute avait duré 7 mois.

Screen_shot_2014-11-30_at_01.02.08.png
 

L'OPEP a annoncé il y a deux jours ne pas avoir l'intention de réduire la production (article ici). Cette annonce n'a fait qu'accélérer la tendance baissière.

Le cours du pétrole a clôturé à près de 67 dollars. Le support majeur se trouve à 58 dollars.
 
Screen_shot_2014-11-30_at_01.04.38.png
 

Sur une note positive il semble que toutes les informations baissières à court-moyen terme sur le pétrole soient déjà pricées. De plus, on a vu une capitulation la semaine dernière qui pourrait indiquer la fin de cette vague de baisse. Si le pétrole reprend à la hausse, l'or devrait suivre.
 
Relation Gold-CRB

Si on prend le CRB Index (une mesure du secteur des matières premières dans leur ensemble), on voit qu'on se trouve à un niveau de support. Il est bien sûr possible qu'on le casse, mais comme on s'est arrêté juste au dessus, la probabilité de casser sur cette chute a nettement baissé.
 
Screen_shot_2014-11-30_at_01.08.27.png
 
 
L'or oscille en général de façon similaire au CRB (l'or en jaune). Donc si le CRB rebondit, on peut penser que l'or va reprendre aussi à la hausse.
 
Screen_shot_2014-11-30_at_01.12.55.png

Il est aussi à noter l'importante hausse du dollar en novembre, qui représente ainsi le 5e mois consécutif de hausse de cette devise. Cela a mis la pression sur toutes les matières premières.
 
Screen_shot_2014-11-30_at_01.15.10.png
 

Correction sur le GDX

Dans l'article du 18/11/2014, on a cité les niveaux de résistance sur le GDX et qu'une correction pouvait commencer le 19/11/2014. C'est ce qui a eu lieu.

 
 Screen_shot_2014-11-30_at_01.20.52.png
 
Cette correction a été plutôt violente, surtout sur certaines compagnies qui ont formé des plus bas.

Sur une note positive, en hebdomadaire on a une divergence haussière sur le GDX par rapport à l'or, ce qui voudrait dire que le cours de l'or et du GDX devraient augmenter sur les semaines qui viennent.
 
Screen_shot_2014-11-30_at_01.24.07.png


Conclusion

Malgré la panique de la semaine dernière, les cours des métaux et des compagnies minières devraient augmenter la semaine prochaine ou la suivante. La date de retournement à la baisse reste mi-janvier selon mon modèle.

Mais, si le dollar continue son ascension, le niveau de support sur le CRB Index risque de craquer, et emmènerait ainsi toutes les matières premières vers des plus bas.
 
mardi, 18 novembre 2014 22:11

Confirmation de vague de hausse 18/11/2014

 
A la suite du fort signal haussier du 14/11/2014, le cours n'a presque pas bougé le jour ouvrable suivant 17/11/2014 malgré la résistance au niveau de 1180-1190 dollars. L'absence de chute était en soi une confirmation haussière.
 
Screen_shot_2014-11-18_at_22.55.21.png

Aujourd'hui 18/11/2014 le cours a repris à la hausse et a fermé au dessus de 1192 dollars, niveau qui avait auparavant fait de support.
 
Screen_shot_2014-11-18_at_22.56.48.png

Les compagnies minières ont augmenté de presque 25% en 10 jours, beaucoup plus rapidement que le métal. Aujourd'hui GLD a augmenté de moins de 1% alors que le GDX a augmenté de presque 5%.
Il semble donc qu'on a bien amorcé une vague solide de hausse : les compagnies minières sont en train d'anticiper des cours plus élevés sur le métal.
 
Screen_shot_2014-11-18_at_22.59.17.png
 

Les niveaux majeurs de résistance sur le GDX se trouvent à 20,40 dollars, 22 dollars, ensuite le haut de canal à 25,80 dollars. On pourrait voir un pull back à partir de demain.
 
Screen_shot_2014-11-18_at_23.17.11.png

Le haut du canal pour le GDX correspondrait à l'or à 1330 dollars, l'argent un peu en dessous des 20 dollars, ce qui fait un ratio or/argent de 67.
 
Depuis 2011, tous les niveaux de résistance du ratio or/argent ont fait de support, ce qui ferait espérer le ratio de 67. On voit aussi qu'on va très probablement toucher et peut-être dépasser le ratio de 80 en 2015, ce qui signifie des cours des deux métaux plus bas que les récents plus bas.
 
Screen_shot_2014-11-18_at_23.10.54.png
 
Selon mon modèle, les dates de retournement sur cette hausse restent la semaine du 19 Janvier 2015, en particulier le Mercredi 21 Janvier 2015.