logo-economienet

mercredi, 25 septembre 2013 15:10

Crash du Dow Jones de 90% : pas possible 25/09/2013

Écrit par 
Évaluer cet élément
(3 Votes)
Beaucoup de gens parlent d'un prochain/imminent crash des marchés boursiers de 90%. L'argument principal est celui d'une répétition du crash de 1929.

Pour qu'un scénario puisse se répèter, il faut que les principaux paramètres se ressemblent. Ce n'est pas le cas aujourd'hui.

En 1929, le dollar était sous un standard or, et donc posséder des dollars c'était l'équivalent de posséder de l'or (ou presque).

Donc pour quelqu'un qui en 1929 souhaitait se protéger de l'Etat et du secteur privé, l'accumulation de dollars papiers représentait la meilleure solution. On a alors assisté à une liquidation des titres boursiers pour du dollar.

Prenons la situation aujourd'hui: Le dollar papier n'est plus sous un étalon or, les bons du Trésor ont le statut de réserve, et la dette atteint des records.

Un passage massif vers le dollar entrainerait une montée des Bons du Trésor. Comme aujourd'hui ces bons se négocient avec des rendements proches de zéro, cela signifie que ces rendements passeraient en négatif.

Une autre différence importante entre aujourd'hui et 1929, c'est qu'à l'époque l'Europe était en dislocation, mais pas les Etats-Unis. Aujourd'hui, la crise de la dette va toucher les Etats-Unis et l'Europe, pas l'Europe seulement comme en 1931. Cependant, les Etats-Unis étant le cœur de l'Empire, ils seront le dernier domino à tomber.

Si on considère maintenant :
   - que le pouvoir d'achat des devises est en baisse
   - qu'on est en pleine crise de la dette et qu'il est impossible de repayer cette dette  
   - que les législations occidentales se dirigent clairement vers la confiscation de l'or physique, et que le marché de l'or est trop petit pour absorber les énormes liquidités qui cherchent à se protéger
   - que désormais les banques peuvent directement et légalement pomper des comptes de leurs clients dans presque tous les pays occidentaux
   - que le destin de chaque fond de pension occidental sera la nationalisation ou la faillite (à cause de la manipulation vers le bas des taux d'intérêts sur les bons du Trésor)
   - que l'immobilier (logement, pas le commercial ou l'agricole) est surévalué, qu'il est déjà la cible d'encore plus de taxes, et qu'il n'est pas possible de faire bouger une maison d'un pays à l'autre
   - que l'art et les pierres précieuses sont des secteurs trop petits pour les gros capitaux
 
alors le seul secteur, qui est suffisamment gros et liquide pour absorber le cash qui cherche un refuge, c'est le marché boursier américain.

L'idée d'un crash boursier de 90% est absurde : on ne peut pas simultanément s'enfuir des bons du trésor et y aller, ou simultanément ne pas vouloir rester en cash et vouloir liquider ses actions pour rester en cash.
 
Dans les deux ans à venir, le marché boursier américain va très probablement exploser vers le haut. Ce ne sera pas le résultat d'un dynamisme économique, mais celui de la recherche d'un refuge.
Lu 4286 fois Dernière modification le vendredi, 25 avril 2014 08:52
Economie Net

Ce site a pour but d'éduquer le public francophone sur les fonctionnements économiques. Je suis arrivé a la conclusion que le système éducatif public ne donne aucune éducation financière et très peu d'esprit critique.

Site internet : www.economienet.net